Entre sang et lumière Forum Index
 
 
 
Entre sang et lumière Forum IndexFAQSearchRegisterLog in

Le serment

 
Post new topic   Reply to topic    Entre sang et lumière Forum Index -> Londres -> Le Quartier Général de l'Ordre du Griffon Noir -> La Salle du Conseil
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Eloween
Griffon Noir
Griffon Noir

Offline

Joined: 04 Aug 2007
Posts: 21

PostPosted: 10/10/2008 01:08:18    Post subject: Le serment Reply with quote




Helen avait fini par trouver un compromis qui lui convenait pour qu’Eloween puisse porter la robe a crinoline, la jeune femme ne s’était absolument pas intéressée au bidouillage qui se passait dans son dos, pas plus qu’elle n’avait écouté la discussion entre Helen et Adrien. Elle se contentait de faire et défaire les bouton de la manche gauche de sa robe, elle avait fini par décider que la marque serait mieux sur son bras gauche, le fait que tout les autres membres de l’ordre la porte sur le bras droit semblait lui avoir momentanément échappé. Elle passait lentement le bout des doigts sur sa peau encore lisse en rêvassant, peut être que si elle était suffisamment distraite la cérémonie passerait sans qu’elle s’en rende compte... elle n’avait pas vraiment envie de sentir l’odeur de sa chair brûlée par un fer chauffé au rouge.

Un homme passa la tête dans l’encadrement de la porte de l’appartement d’Helen et fit un petit signe de la tête, le conseil allait la recevoir. Helen dit qu’elles arrivaient et pris des épingles pour relever les cheveux de sa jeune protégée en un chignon flou d'où s'échappaient quelques mèches qui entouraient son visage d’un halo châtain. Machinalement elle lissa le tissu de sa robe, et se dirigea vers la sortie suivie de prés par l’homme et la femme qui s’étaient depuis longtemps substitués a ses parents. Parents dont elle n’avait aucun souvenir d’ailleurs. Dans la salle commune de l’orphelinat Leslie, Mary, Alan, Jack et George l’attendait en devisant a voix basse, elle leur sourit, un sourire absent, loin de l’expression lumineuse qu’ils avaient l’habitude de voir sur son visage quand elle était vraiment heureuse. Elle devait être vraiment stressée la pauvre, elle qui avait toujours été si timide et émotive... les commentaires s'échangeaient derrière son dos pendant qu’elle parcourait lentement les couloirs qui devait la conduire jusqu'à la salle du conseil. La petite procession grandissait lentement, les amis d’amis et autres connaissances vagues s’ajoutaient au petit groupe, car même si cela arrivait régulièrement, ce n’était pas tout les jours qu’un des enfants de l’ordre recevait la marque.

Elle s’avança lentement sur l’unique passerelle qui reliait le bord du puits à la salle du conseil, elle paraissait longue, interminable, elle essaya de se souvenir si elle avait jamais mit les pieds dans cette salle... Jamais apparemment, pourtant... la haute porte, les gravure dans le bois et la pierre des murs lui étaient familière... Mais déjà elle arrivait au bout de la passerelle et laissa ses réflexions à l’entrée de la salle du conseil.

La porte s’ouvrit lentement sur cette salle perpétuellement sombre, les huit grands sièges étaient occupés par les huit silhouettes enténébrées des huit hauts dignitaires, elle les devinait plus qu’elle ne les voyait. Leurs cagoules, leurs masques, leurs longues capes d’un noir profond fondaient leur corps dans l’ombre et on ne pouvait distinguer ou ils commençaient et finissaient réellement. Leur immobilité parfaite en faisait autant de statues, mystérieuses, insondables, intemporelles. L’obscurité faisait de cette pièce, déjà imposante, une salle aux dimensions infinies, les murs et le plafond se perdaient très loin, très haut dans les ténèbres et renvoyaient l’écho du moindre bruit renforçant encore cette impression de vide immense.
Elle se plaça au centre de la salle, bien campée sur ses pieds légèrement écartés. Son attitude, comme tout le reste montrait bien qu’elle n’avait pas été élevée comme une jeune fille de son siècle, coincée dans un corset, couverte de jupons, forcée d’apprendre ce qui ferais d’elle une femme capable de s’occuper d’un foyer... Non, elle était une combattante, une arme au service d’un idéal, au service de cette humanité qui s’enfonçait lentement dans les ténèbres. Ses mains tremblaient et pour les calmer elle attrapa son poignet gauche avec sa main droite, elle affichait un clame qu’elle était loin de ressentir et se concentra un instant sur sa respiration qui s’accélérait sans raison pour calmer son cœur qui s’affolait, rien ne l’avait préparée a ça. Elle était presque sure de pouvoir affronter des démons sans trembler ou de pouvoir réduire en bouille de crâne d’un vampire d’un coup de talon sans se poser de question mais ça…. Cette salle sombre, cette atmosphère solennelle, ce silence assourdissant….
Soudain une voix grave s’éleva dans la salle, elle semblait provenir de partout a la fois, elle enveloppa la jeune femme de ses sonorités profondes.

« Eloween.
Elle pencha légèrement la tête en guise de salut.
-Bien des années se sont écoulées depuis que l’ordre vous a recueillie. Aujourd’hui vous êtes enfin prête a recevoir la marque, cette marque qui fera de vous l’un des membre a part entière de notre ordre.
Elle avala sa salive, mal a l’aise avant de répondre, les paroles de l’homme laissaient entendre qu’elle leur devait quelque chose en échange de ces années qu’elle avait passé ici.
-C’est un honneur.
Un geste a peine perceptible dans la pénombre, une porte s’ouvrit dans l’un des murs, un homme entra, lui aussi est vêtu d’une cape noire, il portait un brasero qu’il installa non loin d’elle et il enfonça dans les braises rougeoyante une longe tige métallique au bout de la quelle le griffon noir de la marque est déjà chauffé a blanc.
-Eloween Black, ainsi nommée en souvenir de votre aïeule, elle fut une grande combattante et une digne représentante de l’ordre. Faites lui honneur.
« Mais d'où ça sort cette histoire d’aïeule? » La pensée avait traversé son esprit sans qu’elle aie pu la retenir, c’était bien la première fois qu’on lui parlait de sa famille, bien sur elle se doutait qu’elle en avait une, des parents, des grands parents, peut être des oncles et des tantes, mais personne ne l’avait jamais mentionnée devant elle, et elle se contentait parfaitement de la famille que constituaient les membres du griffon noir. Cela la troubla, elle n’aurait su dire pourquoi, elle en oublia d’écouter le reste du discours de la voix qui résonnait partout autour d’elle. Des parents... et pourquoi parlait-il d’une aïeule, n’avait-elle pas eu un père et une mère? Les premiers mots du serment mirent fin aux questions qui tournaient dans sa tête, il fallait qu’elle se concentre maintenant pour pouvoir répéter au mot prés les paroles qu’une voix féminine prononçaient maintenant.

« Je me tient devant ce conseil aujourd’hui pour jurer sur mon honneur et sur l’honneur de mes frères et mes soeurs, pour jurer sur ma vie et sur la vie de tout ceux qu’il l’ont sacrifiée pour cette cause, de toujours protéger et défendre l’homme, la femme et l’enfant innocent, de pourchasser et pourfendre les démons, les impurs et les être malins qui se dissimulent dans l’ombre.
J’accepte cette mission, elle est mienne et cette marque scelle le pacte. »


L’homme qui était entré avec le brasero retira la marque des braises et une d’une main tremblante Eloween défit les fermetures de sa manche droite, une poigne de fer attrapa son poignet et appuya le métal brûlant sur son bras, elle serra les dents et ferma les yeux, refusant de sentir l’odeur de chair brûlée qui envahi la pièce. Elle ne sentit pas que l’homme relâchait son poignet elle resta quelque secondes immobile, respirant profondément avant de s’incliner devant les huit membre du conseil en montrant la brûlure qui ornait maintenant la face interne de son bras droit.

_________________
Back to top
Contenu Sponsorisé






PostPosted: 26/11/2020 22:46:31    Post subject: Le serment

Back to top
Eloween
Griffon Noir
Griffon Noir

Offline

Joined: 04 Aug 2007
Posts: 21

PostPosted: 17/10/2008 03:13:43    Post subject: Le serment Reply with quote

La porte venait de se refermer derrière Eloween qui avait quitté la pièce pâle comme un linge en faisant un gros effort pour ne pas montrer que la brûlure la faisait souffrir, elle avait retraversé lentement la passerelle et ses amis s’étaient pressés autour d’elle.
Derrière la porte close, dans le silence, les masques tombaient lentement, les dignitaires retiraient leurs cagoules avec un soupir de soulagement, le tissu n’était percé qu’au niveau des yeux et rendait la respiration difficile quand ils les portaient trop longtemps, c’était toujours un soulagement de pouvoir les retirer. Les têtes tournèrent vers une silhouette féminine qui libérait la masse sombre et brillante de ses cheveux d’un mouvement gracieux.

-Tu as sentit quelque chose?
Elle secoua la tête faisant voler ses boucles brunes.
-Rien du tout, mais je vous avais dit qu’il en faudrait plus que ça.
La femme quitta son siège et disparu par une porte dérobée, les sept autres s'entre-regardèrent en silence, ils jouaient un jeu dangereux.


Suite
_________________
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Entre sang et lumière Forum Index -> Londres -> Le Quartier Général de l'Ordre du Griffon Noir -> La Salle du Conseil All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Portal | Index | Administration Panel | Free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group